DĂ©finition(s) du leadership

Les définitions autour du leadership sont nombreuses. Je vous partage un medley des définitions les plus pertinentes qui dessinent une vue complÚte du leadership.

Introduction au leadership

Qu’est-ce que le leadership ?

Tout d’abord, le leadership est un processus par lequel une personne peut diriger, guider et influencer le comportement et le travail des autres en vue d’atteindre des objectifs spĂ©cifiques dans une situation donnĂ©e.

Il consiste donc Ă  inciter ses collaborateurs Ă  travailler avec confiance et motivation. En ce sens, le leadership est le potentiel d’influencer positivement le comportement des autres, en vue de la rĂ©alisation d’un objectif.

Pour cela, les dirigeants partagent leurs visions d’avenir et motivent les membres de leur organisation Ă  vouloir rĂ©aliser ces visions inspirantes.

Une autre dĂ©finition couramment utilisĂ©e insiste sur le fait que le leadership est la capacitĂ© de persuader les autres de poursuivre avec enthousiasme des objectifs dĂ©finis. Dans cette dĂ©finition du leadership, c’est avant tout le facteur humain qui soude un groupe et le motive Ă  atteindre des objectifs.

En effet, le leadership est tout autant un processus interpersonnel – dans lequel un dirigeant influence et guide ses collaborateurs vers la rĂ©alisation d’objectifs – qu’un processus de groupe – il implique deux personnes ou plus qui interagissent les unes avec les autres.

Autre point important : un leader s’engage dans la formation et l’amĂ©lioration continues de ses collaborateurs, en vue de la rĂ©alisation des objectifs de l’organisation.

Et enfin, le leadership est liĂ© Ă  une situation. En effet, il n’existe pas de meilleur style de leadership. Tout dĂ©pend de la façon dont chacun aborde les situations et s’adapte. La capacitĂ© d’adaptation et l’agilitĂ© relationnelles sont souvent les qualitĂ©s qui font toute la diffĂ©rence entre un trĂšs bon et un moyennement bon leader.

Regardons de plus prĂšs les 10 qualitĂ©s d’un bon leader pour complĂ©ter cette dĂ©finition du leadership.

Les 10 qualitĂ©s d’un bon leader

Un leader possĂšde des caractĂ©ristiques multidimensionnelles qui le rendent inspirant et efficace dans son comportement. Les collaborateurs sont gĂ©nĂ©ralement trĂšs sensibles Ă  ces 11 qualitĂ©s qui distinguent le leader du manager. Ces qualitĂ©s ne sont pas classĂ©es par ordre d’importance. A vous de repĂ©rer les qualitĂ©s que vous possĂ©dez dĂ©jĂ  et celles que vous pourriez dĂ©velopper.

1. Apparence physique

Un leader a une apparence soignĂ©e. Cela ne signifie pas qu’il faille correspondre aux canons de beautĂ© ou s’habiller Ă  la mode. Mais seulement prendre soin de son apparence. De mĂȘme, ĂȘtre tonique et en bonne santĂ© est un des facteurs qui influe pour ĂȘtre reconnu comme un leader inspirant. Nous sommes plus enclins Ă  suivre une personne qui rayonne et semble sereine, qu’à une personne souffreteuse et stressĂ©e.

2. Vision et anticipation

Un leader ne peut conserver son influence que s’il est rĂ©solument tournĂ© vers l’avenir. Il doit visualiser et anticiper les situations, puis Ă©laborer des solutions adaptĂ©es. Un leader qui ne se projette pas dans l’avenir ou n’anticipe pas suffisamment les situations de crise n’aura jamais la pleine confiance de ses collaborateurs.

3. État d’esprit positif

Un dirigeant est un guide pour ses Ă©quipes. Pour cela, il analyse les problĂšmes et les situations difficiles avec calme et tempĂ©rance et il pĂšse le pour et le contre avec objectivitĂ©. Il rĂ©sumer la situation en proposant un plan d’actions qui ouvre un nouveau champs des possibles. Il est trĂšs important qu’il ait un Ă©tat d’esprit positif pour rassurer ses Ă©quipes en cas de turbulences. Sans quoi, il perdra la confiance de ses Ă©quipes.

4. Compétences en matiÚre de communication

Un dirigeant doit ĂȘtre capable de communiquer les stratĂ©gies et les objectifs de maniĂšre claire, prĂ©cise et efficace. Il manie Ă  la fois la persuasion et la stimulation.

Un bon leader doit absolument savoir dĂ©velopper des capacitĂ©s d’Ă©coute active. C’est un incontournable.

5. Objectivité

Un dirigeant doit avoir une vision juste, sans parti pris. Il n’est influencĂ© par personne en particulier et conserve un Ă©tat d’esprit ouvert aux suggestions de l’ensemble de son Ă©cosystĂšme sans privilĂ©gier un point de vue en particulier. Un bon leader dĂ©veloppe sa propre opinion tout en restant Ă  l’Ă©coute. Il fonde son jugement sur les faits et la logique, sans pour autant renier les Ă©motions de ses collaborateurs. Un vĂ©ritable travail d’Ă©quilibriste qui nĂ©cessite une excellente connaissance de soi et de ses propres biais cognitifs.

6. Connaissance du travail de ses Ă©quipes

Un dirigeant doit connaĂźtre trĂšs prĂ©cisĂ©ment la nature du travail de ses collaborateurs ainsi que les difficultĂ©s qu’ils rencontrent. Car c’est en les comprenant et les accompagnant dans le dĂ©veloppement de leurs capacitĂ©s qu’il peut gagner leur confiance. Attention toutefois Ă  ne pas tomber dans l’écueil de l’hyper expertise qui consiste Ă  “faire Ă  la place de”. Un leader est un chef d’orchestre, pas un soliste.

Pour accompagner au mieux ses Ă©quipes dans un processus d’amĂ©lioration continue, il est important d’apprendre Ă  maĂźtriser le feedback. Le feedback est l’une des piĂšces maĂźtresses de la communication interpersonnelle.

7. Sens des responsabilités

La responsabilitĂ© – et son corollaire la reconnaissance du travail de chacun – est une composante fondamentale. Un dirigeant est le seul responsable et le garant des objectifs de l’organisation. Ce n’est qu’avec cet Ă©tat d’esprit qu’il peut exploiter au maximum ses capacitĂ©s et motiver ses collaborateurs.

8. Confiance en soi et volonté

La confiance en soi est importante pour gagner la confiance de ses Ă©quipes. Des moments de doute sont possibles mais ne doivent pas s’installer dans la durĂ©e. Pour ĂȘtre digne de confiance, un leader doit apprĂ©hender chaque situation avec confiance et dĂ©termination. Il obtiendra le meilleur de ses collaborateurs s’ils sentent qu’il garde le cap en ajustant le parcours pour contourner les obstacles, sans se laisser dĂ©stabiliser.

9. Humanisme

Ce trait de caractĂšre est essentiel chez un dirigeant. Il gĂšre des ĂȘtres humaines pĂ©tris d’émotions et d’envies. Il doit donc ĂȘtre Ă  l’écoute des problĂšmes personnels de ses proches collaborateurs avec beaucoup de soin et d’attention. Ces attentions permettent de conserver un environnement de travail convivial et de conserver la pleine loyautĂ© de vos collaborateurs.

10. Empathie

Un vieil adage dit qu’il faut se mettre Ă  la place des autres. En effet, ce n’est qu’à cette condition que l’on peut porter un jugement juste et faire preuve d’objectivitĂ©. Un dirigeant doit comprendre les problĂšmes de son Ă©quipe pour avoir une vision complĂšte de leurs besoins et de leurs aspirations. Cela permet de mettre en place un plan d’actions adaptĂ© aux individualitĂ©s et au collectif. L’empathie est considĂ©rĂ©e comme l’une des soft skills les plus importantes du XXIĂšme siĂšcle.

Cette liste des 10 qualitĂ©s du leader permet de comprendre le champ d’application du leadership et son importance pour la performance de l’entreprise. Mais il est rare qu’un dirigeant possĂšde l’ensemble de ces qualitĂ©s. Quelques-uns d’entre elles permettent dĂ©jĂ  d’obtenir des rĂ©sultats efficaces. Toutefois, il est important de s’engager dans une voie d’amĂ©lioration continue, en sollicitant notamment l’appui d’un coach pour se challenger et se remettre en question de maniĂšre totalement objective.

Les 3 piliers du leadership

En complément de ces 10 qualités inhérentes au leader, le leadership repose également sur trois piliers essentiels.

Le premier pilier est la vision.

Les grands leaders crĂ©ent une vision de l’avenir. Une vision convaincante et rĂ©aliste. Une vision que le leader incarne dans tout ce qu’il fait et ce qu’il dit. Avec une vision inspirante, liĂ©e aux objectifs de performance de votre Ă©quipe et aux valeurs de votre organisation, vos collaborateurs et collĂšgues savent oĂč ils vont et comment y parvenir.

Le deuxiĂšme pilier est le travail d’Ă©quipe.

Sans aucune exception, les bons leaders travaillent bien avec leur Ă©quipe. Si vous n’avez pas l’esprit d’Ă©quipe, vous ne pouvez pas vous attendre Ă  ce que les gens vous suivent. Une vision ne peut ĂȘtre rĂ©alisĂ©e sans l’adhĂ©sion de tous. Le succĂšs d’une vision dĂ©pend de la capacitĂ© d’un dirigeant Ă  motiver et Ă  collaborer. La dĂ©lĂ©gation, l’affirmation et une bonne communication sont les meilleurs moyens d’y parvenir.

De mĂȘme, les dirigeants favorisent la rĂ©ussite de leur Ă©quipe. L’enthousiasme peut ĂȘtre grand au dĂ©but d’un nouveau projet, puis dĂ©croĂźtre progressivement au fur et Ă  mesure que les problĂšmes surviennent. C’est aux dirigeants de maintenir une motivation haute et de guider leur Ă©quipe vers la ligne d’arrivĂ©e. Pour cela, il leur donne les bons conseils et les bons outils pour y parvenir.

Le troisiÚme pilier est la flexibilité.

Les leaders ne sont pas immuables. Ils s’adaptent et changent en fonction des situations. Parfois, une approche plus directe peut s’avĂ©rer nĂ©cessaire. Dans d’autres cas, il est prĂ©fĂ©rable de prendre du recul et de laisser ses collaborateurs se dĂ©brouiller par eux-mĂȘmes.

Leader ou manager ?

Traditionnellement, nous considĂ©rons les leaders comme les personnes qui crĂ©ent une vision et les managers comme les personnes qui la mettent en Ɠuvre. Mais, en rĂ©alitĂ©, le leadership et le management ne s’excluent pas mutuellement.

Les dirigeants doivent également faire appel à des compétences en matiÚre de management pour progresser.

Un grand dirigeant n’est pas nĂ©cessairement la plus grande personnalitĂ© ou la personne la plus confiante ou la plus charismatique de l’organisation. L’idĂ©e du leader en tant que hĂ©ros a Ă©tĂ© remplacĂ©e par une approche plus centrĂ©e sur les individus : les leaders travaillent dans l’intĂ©rĂȘt de l’entreprise et de l’ensemble des parties prenantes internes et externes

De la mĂȘme maniĂšre, de nombreux modĂšles de leadership reconnaissent une dĂ©finition de plus en plus large du leadership. Ils soulignent qu’au lieu de diriger, les dirigeants sont les gardiens de l’Ă©thique, des valeurs et des lignes directrices pour les personnes qu’ils servent.

En tant que dirigeant, vous devrez toujours apprendre et Ă©voluer. Mais en gardant ces points Ă  l’esprit et en les mettant en pratique, vous serez le meilleur dirigeant possible.

Les questions du coach pour challenger votre leadership

  • Quels sont les aspects clĂ©s de votre style de leadership ? En quoi chaque aspect est-il important ?
  • Quelle est votre vision en tant que leader ? Comment la partagez-vous ? Comment inspire-t-elle et guide-t-elle votre Ă©quipe vers la rĂ©alisation de ses objectifs ? Comment s’aligne-t-elle sur les valeurs de votre organisation ?
  • Quelle est votre capacitĂ© d’adaptation en tant que dirigeant ? Identifiez les situations dans lesquelles vous pourriez avoir besoin de changer votre style de leadership.
  • Quels sont les paramĂštres qui dĂ©finissent le succĂšs dans votre organisation ? Et de quoi chacun a-t-il besoin pour mieux faire son travail ? Comment pouvez-vous les accompagner au mieux ?
  • Est-ce que vous connaissez vraiment les difficultĂ©s que rencontrent vos proches collaborateurs au quotidien ? Comment pourriez-vous mieux les connaĂźtre ? Et qu’est-ce que cela apporterait Ă  la performance de votre entreprise ?

4 rĂ©flexions sur “DĂ©finitions du leadership”

  1. Merci beaucoup pour votre article, je l’ai trouvĂ© clair et complet. J’ai Ă©tĂ© surprise de lire « l’humanisme » qui est rarement Ă©voquĂ© je trouve, et pourtant c’est vrai qu’en vous lisant, je me dis que c’est vraiment essentiel. 😊

  2. Merci pour cet article qui offre une vision exhaustive et pertinente du leadership, en abordant des aspects fondamentaux qui vont au-delĂ  de la simple gestion d’Ă©quipe. Ce qui ressort, c’est l’importance d’une vision claire, de l’empathie, et d’une communication efficace, autant de qualitĂ©s essentielles pour inspirer et motiver les Ă©quipes.
    La distinction entre leader et manager est Ă©galement pertinente, mettant en lumiĂšre la complĂ©mentaritĂ© des deux rĂŽles dans la rĂ©alisation des objectifs d’une organisation. Cela illustre que, bien que diffĂ©rents, le leadership et le management se chevauchent dans leurs compĂ©tences et leurs objectifs.

  3. Au contact avec les chevaux, j’ai appris ce qu’est un leader. C’est quelqu’un en qui on a confiance et que l’on a envie de suivre, contrairement au chef que l’on suit par obligation. Merci pour ton article.

  4. J’ai apprĂ©ciĂ© la maniĂšre dont tu insistes sur le fait que le leadership est avant tout un « processus interpersonnel » dans lequel le dirigeant influence et guide ses collaborateurs. Cette dimension humaine et relationnelle me semble essentielle.

    De mĂȘme, le dĂ©tail des 10 qualitĂ©s d’un bon leader, comme l’apparence, la communication ou l’objectivitĂ©, montre toute la complexitĂ© de ce rĂŽle. C’est une vision trĂšs Ă©quilibrĂ©e, qui ne se limite pas aux seuls aspects charismatiques.

    Et la description des 3 piliers du leadership – vision, travail d’Ă©quipe et flexibilitĂ©. Cette grille de lecture permet de bien cerner les diffĂ©rentes facettes de ce concept.
    Dans l’ensemble, cet article est une bonne boĂźte Ă  outils pour tout dirigeant soucieux de dĂ©velopper son leadership. Tu fais preuve d’une grande expertise et d’une vision trĂšs Ă©quilibrĂ©e du sujet. Bravo pour ce partage pĂ©dagogique et inspirant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut